Durant quatre jours, cette mission multisectorielle belge, constituée d’une quarantaine d’entreprises, procédera à la présentation des opportunités dans plusieurs secteurs porteurs de croissance, à savoir la construction, les infrastructures et travaux publics, l’environnement, l’assainissement, les activités portuaires, transport et logistique, les mines, les énergies renouvelables, la santé et l’agroalimentaire.

A en croire Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’Agence Wallonne à l’exportation et aux investissements étrangers et cheffe de la délégation belge, l’objectif est d’accompagner les entreprises belges dans leurs démarches d’exportation et de faciliter la naissance de partenariats mutuellement fructueux.

«Notre ambition est de poursuivre la dynamique établie entre les entreprises belges et guinéennes pour plus de coopération économique belgo-guinéenne car, le diplomatie économique, le commerce et les investissements figurent sur la liste des priorités des autorités de la Belgique et de ses composantes régionales », a-t-elle indiqué.

Dans son discours, le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana a souligné que les réformes structurelles dans la gouvernance économique et financière a permis de restaurer les équilibres macroéconomiques, aboutissant ainsi à l’amélioration de l’environnement des affaires en Guinée.

«Cela a permis au pays de gagner, depuis 2010, 30 places dans le classement Doing business de la Banque mondiale et d’être cité parmi les pays les plus réformateurs au monde. Donc, pour explorer les opportunités d’affaires et de partenariats durant cette mission économique, nous allons mettre en exergue l’instrument stratégique dont dispose la Guinée, à savoir le Plan National de Développement Economique et Social adopté en 2017 pour répondre aux multiples défis de développement de la Guinée», a-t-il indiqué. APA

 

AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :