Scandant des slogans hostiles au président Alpha Condé, des centaines de Guinéens ont manifesté mardi 20 novembre à Washington pour demander la paix et la justice en Guinée, après la mort, dans des manifestations, de plusieurs sympathisans de l’opposition.

Venus en grand nombre de plusieurs villes américaines dont Philadelphie et New York, ils ont manifesté devant la Maison Blanche avant de se retrouver au département d’Etat pour exprimer leur mécontentement par rapport au climat socio-politique tendu du pays.

Face à cette situation, les manifestants ont exhorté les Etats-Unis et la communauté internationale afin de rappeler à l’ordre le président Alpha Condé et son gouvernement pour éviter le pire à la Guinée.

Il ya environ deux semaines, l’opposition guinéenne dirigée par l’UFDG de M. Cellou Dalein Diallo, a observé 5 jours de deuil pour marquer sa solidarité avec les quelques 100 victimes de violences policières et militaires dans le pays depuis que M. Alpha Condé assume la présidence du pays.

Alors que la grève des enseignants se poursuive et l’opposition politique continue à dénoncer les résultats des élections locales du 4 février dernier, l’Amnesty internationale a, dans un communiqué publié récemment, invité le gouvernement guinéen à protéger le droit pacifique des citoyens.

Le gouvernement guinéen, pour sa part, accuse l’opposition de saper les acquis de la République, en se mettant dans une position de contestation permanente. AlloAfricanews