Un jeune homme a été tué mardi à Conakry lors de la seconde des deux journées « ville morte » organisées par l’opposition guinéenne, a-t-on appris de sources concordantes.
Ibrahima Baldé, âgé de 22 ans, et originaire de la préfecture de Dalaba a été tué par balle à Ratoma, une banlieue de Conakry, a déclaré à l’AFP un de ses proches, Elhadj Saïkou.

« On vient de m’informer d’un cas de mort mais je ne connais pas les circonstances », a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police, le commissaire Boubacar Kassé. Agence

 

AlloAfricaNews