Dans deux postings précédents, je vous avais annoncé la création prochaine de notre mouvement pour faire face à la crise politique et sociale qui sécoue la Guinée, depuis plusieurs années déjà et voire même depuis l’accession du pays à l’indépendance.

Dans mon premier posting, j’ai rappelé que c’est une crise sans fin émaillée de violences politiques et de pertes en vies humaines. Des générations entières en ont subi les conséquences avec des arrestations arbitraires, des exécutions extra-judiciaires, l’exil forcé, la dégradation de l’enseignement, et la progression de la pauvreté.

Au cours des trois républiques qui ont marqué l’histoire de notre pays, on a assisté à une chasse aux sorcières et à l’élimination systématique de nos cadres et intellectuels, à une corruption qui a gangrené tous les aspects de la vie sociale et économique, et à la restriction de nos libertés fondamentales avec une répression sanglante des manifestations publiques dans lesquelles ont péri de nombreux enfants. Devant une telle situation, aucun patriote digne de ce nom, ne peut rester silencieux et rester à l’écart.

Mais comment tout cela peut-il arriver dans un pays béni des dieux et dote d’immenses ressources naturelles et qui de surcroit n’a jamais connu la dévastation et les affres d’une guerre civile? Comment se fait-il que le pays n’arrive pas à décoller économiquement et que les populations continuent à vivre dans un total dénuement?

Dans mon deuxième posting, j’ai identifié la cause principale du mal qui ronge la Guinée et qui n’est en fait que le régime présidentiel absolu mis en place depuis les premières années de l’indépendance. Et c’est ce système qui donne des pouvoirs illimités au chef de l’exécutif pour faire ce que bon lui semble sans le moindre contre-pouvoir ou contrôle démocratique.

Les institutions républicaines qui sont censées apporter un frein aux abus et aux dérives dictatoriales sont toutes bâillonnées et soumises au pouvoir exécutif. Le pire est que tel qu’il se pratique en Guinée, ce système ne répond à aucune norme. On a plutôt l’impression d’être dans une monarchie absolue ou le président-roi nomme qui il veut, quand il veut et dispose des ressources nationales comme il l’entend. Ceci est d’autant vrai que dans un régime présidentiel pur comme celui des Etats-Unis d’Amérique, il y a une nette séparation des pouvoirs entre les trois branches du gouvernement que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire qui se considèrent comme des partenaires égaux d’où l’expression «Co-equal branches of government». Or le système présidentiel en vigueur est bien loin de cette réalité. Il faut donc en finir avec ce système sinon la Guinée ne pourra jamais se débarrasser de ses vieux démons.

Et voilà donc pourquoi nous avons décidé de créer avec nos amis, un mouvement dont l’objectif principal visera à refonder la république et ses institutions. Dans un pays multi-ethnique comme le nôtre, et longtemps soumis à une dictature personnelle, la seule voie de recours est le remplacement de ce système présidentiel abâtardi par un régime parlementaire ou le premier ministre joue effectivement son rôle de chef du gouvernement.

C’est donc un mouvement pour la refondation de la république que nous appellerons tout simplement «Refondation». Il sera guidé par les principes suivants:

1) La vie humaine est sacrée et doit être protégée à tout prix

2) Le bien public sert à la satisfaction de la collectivité dont nul ne peut être exclu par des considérations subjectives.

3) La propriété est un droit inviolable et sacré, et nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

4) Des institutions fortes à la place d’hommes forts.
Les objectifs du mouvement Refondation sont les suivants:

⦁ Une réforme constitutionnelle en Guinée pour la mise en place d’un régime parlementaire dans lequel les populations seront valablement représentées.
⦁ La lutte contre la corruption endémique
⦁ La lutte contre le tribalisme politique et les discriminations basées sur le sexe, la religion et l’âge.
⦁ La lutte contre l’impunité et l’injustice
⦁ La réhabilitation de la mémoire des victimes politiques
⦁ La lutte contre la fraude électorale
⦁ Le renforcement du civisme
Nous lançons un appel vibrant à tous les patriotes guinéens pour se joindre à notre mouvement afin de relever les défis qui attendent la Guinée. Les portes de Refondation seront ouvertes à toute personne qui accepte les principes sur lesquels notre mouvement a été fondé et qui s’engage à œuvrer pour atteindre les objectifs qu’il s’est assigné.
Vive la Réfondation
Vive la Guinée

Thierno Sadou Diallo
Washington, USA

La rédaction du site d’information AlloAfricaNews encourage ses visiteurs et toutes les bonnes volontés a contribuer a sa page d’opinion, mais celle-ci se réserve le droit de réfuser tout article d’opinion contenant des propros jugés haineux ou diffamatoires. Les articles d’opinion n’engagent que leurs auteurs. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :