En Guinée on s’achemine vers un accord de sortie de crise entre le syndicat des enseignants et le pouvoir afin de mettre fin à des mois de grève qui a fermé des écoles et gelé le salaire des milliers d’enseignants à travers le pays. Une mesure coercitive jugée contraire à la constitution guinéenne.

Aux dernières nouvelles, le draft du protocole d’accord aurait été présenté mardi au président Alpha Condé et son Premier ministre Kassory Fofana pour approbation en conseil.

Selon le secrétaire général du SLECG M. Aboubacar Soumah cité par la presse locale, « un accord sera signé ce mercredi à 12 heures au palais du people. »

« Un accord autour du point d’achoppement qui a empêché la signature du protocole ce mardi », a t-il indiqué sans préciser de quel point il s’agit.

A l’origine de la grève, les enseignants demandent un salaire mensuel de 8 millions de FG, environ 500. 000 cfa pour reprendre les cours. Une demande, jusque là, jugée excessive par le gouvernement. AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :