Les Etats-Unis ont formellement confirmé vendredi qu’ils rétabliraient lundi toutes les sanctions levées dans le cadre de l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien, dont Donald Trump s’est retiré.

Huit pays bénéficient toutefois de dérogations et seront autorisés temporairement à continuer d’importer du pétrole iranien, a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, sans nommer ces Etats.

En tout, 700 personnes ou entités vont être ajoutées à la liste noire américaine, a précisé pour sa part le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin. Il a aussi dit que les Etats-Unis souhaitaient couper les institutions financières iraniennes frappées par des sanctions du circuit bancaire international Swift, hormis pour les « transactions humanitaires ».

Deux d’entre eux se sont engagés à couper totalement leurs importations à l’avenir, les six autres continueront à acheter du pétrole iranien, mais beaucoup moins qu’avant les sanctions. Agence

 

AlloAfricaNews

LEAVE A REPLY

Votre commentaire :
Votre nom :