Le Musée national de l’armée britannique a accepté de rendre à l’Ethiopie une mèche de cheveux appartenant à l’empereur Téwodros II , après plus de 150 ans.
L’empereur éthiopien s’est suicidé plutôt que de se rendre aux forces britanniques lors de la bataille de Maqdala en 1868.

Les Britanniques pillèrent sa forteresse, employant des dizaines de mulets et de chameaux pour emporter leur butin.

L’Éthiopie a fait campagne pour que les artefacts lui soient rendus.

Ce pays d’Afrique de l’Est réclame également les restes mortels du fils de l’empereur Téwodros, Alemayehu.

Le jeune prince a été capturé à l’âge de 7 ans, après la mort de son père et envoyé en Angleterre avec les nombreux trésors pillés. Il est mort à l’âge de 18 ans. Devenu un pupille de la Reine Victoria, il a été enterré au château de Windsor, où il repose toujours.

A rappeler que l’Ethiopie et le Liberia sont les seuls pays d’Afrique au Sud du Sahara à échapper à la colonisation européenne. Ave Agence

 

AlloAfricaNews