La société West Africa LNG Group Inc., basée aux Etats-Unis, a signé le 8 mars un protocole d’entente avec le gouvernement guinéen pour développer un terminal de gaz naturel liquéfié destiné à servir les secteurs agro-alimentaires.

Le directeur général Cem Hacioglu a déclaré à African Energy que le terminal serait situé dans la région du port de Kamsar afin d’approvisionner les futures usines de traitement de bauxite, de produits agricoles et les usines de conditionnement dans une nouvelle Zone économique Spéciale (ZES) se trouvant à 50 km à l’intérieur de la région de Boké.

La Global Aluminium Corporation (GAC) des Emirats construit l’infrastructure ferroviaire et portuaire pour son projet d’exportation de bauxite et d’alumine, alors que le consortium SMB-Winning du transporteur Winning de Singapour, la compagnie guinéenne de transport et de logistique UMS, ainsi que l’entreprise d’aluminium chinoise Shandong Weiqiao ont signé, en novembre 2018, des accords pour un chemin de fer, un projet d’exploitation de bauxite dans la région de Boké et une raffinerie d’alumine dans la ZES.

Le manque de fiabilité de l’approvisionnement en électricité a toujours été considéré comme un handicap significatif au développement de l’extraction et du traitement en Guinée. Bien que de nouvelles usines hydrauliques aient été construites, leur production souffre des fluctuations saisonnières. La Chine a proposé d’installer une centrale électrique qui fonctionnerait au charbon. Celui-ci serait importé de Chine à bord de cargos qui normalement sont vides lorsqu’ils viennent pour embarquer les exportations de bauxite.

La garantie d’avoir du gaz liquéfié disponible offre une solution plus désirable et plus propre aux besoins d’énergie nécessaires pour produire de l’alumine.

Hacioglu a dit que la West Africa LNG travaille avec l’agence américaine du commerce et du développement, l’OPIC, la Banque africaine de développement (AfDB) et Africa 50 sur de potentielles options de financement. La société est aussi en contact avec une compagnie américaine d’énergie pour obtenir des générateurs modulaires destinés à la première phase du projet.

Le planning en est à ses débuts, avec une étude de faisabilité et d’ingénierie qui reste à réaliser. Le site doit encore être finalisé, mais les développeurs prévoient d’importer le gaz des marchés mondiaux pour satisfaire dans un premier temps la demande pour 200 à 300 mégawatts d’électricité.

La première phase inclurait la construction d’un terminal d’arrivée, des réservoirs de stockage, des unités de regazéification et une infrastructure pour la distribution. Le gaz importé serait stocké dans des réservoirs de rétention à terre et distribué aux utilisateurs par pipeline après avoir été regazéifié, ou dans des citernes transportées à bord de semi-remorques pour être regazéifié à son lieu de destination final.

Le projet alimenterait en gaz des clients qui au départ utiliseraient des centrales modulaires pour le convertir en électricité. Un cycle combiné permanent gaz à la centrale est envisagé pour plus tard.

Une seconde phase prévoit d’ajouter une usine de liquéfaction au terminal de gaz et de remplacer le gaz liquéfié avec du gaz guinéen off-shore. Hacioglu a dit que cela toutefois dépendrait des réserves commerciales off-shore qui seront découvertes.

La présidente du West Africa LNG Group, Patricia Moller, connait bien la Guinée où elle a été ambassadrice des Etats-Unis, et plus tard, directrice d’Hyperdynamics qui a détenu une superficie off-shore de la Guinée pendant 15 ans.

Le vice-président Mima Nedelcovych, ancien directeur exécutif de l’AfDD, a eu une carrière longue et réussie en Afrique de l’Ouest, y compris en Guinée, comme développeur de projets agro-industriels et énergétiques pour l’AfricaGlobal Schaffer Group.

Le conseil d’administration inclut aussi deux Guinéens, IKbrahim Sory Camara, ancien chef de cabinet du Premier Ministre et directeur de la Chambre des Mines guinéenne, et le célèbre architecte Alpha Ousman Camara du cabinet AOC, ainsi que le malien Mamadou Sacko, investisseur de longue date dans le secteur du gaz et de l’énergie en Guinée. Alsény Ben Bangoura

 

AlloAfricaNews