EgyptLa dispersion sanglante par l’armée et la police des manifestants pro-Morsi au Caire et les violences qui se sont propagées ensuite dans tout le pays ont fait mercredi 525 morts, dont 482 civils, a annoncé jeudi un responsable au sein du ministère de la Santé.

 

Détaillant ce bilan, Khaled al-Khatib, chef des services d’urgence égyptiens, a précisé que 202 personnes avaient péri sur la seule place Rabaa al-Adawiya, principal point de rassemblement occupé depuis près d’un mois et demi par les partisans du président islamiste Mohamed Morsi destitué et arrêté par l’armée le 3 juillet. Agence

 

 

 

AlloConakry