Le chef de la mission et conseiller au département Afrique du Fonds Monétaire International(FMI), Alex Segura-Ubiergo a déclaré, mercredi à Brazzaville, «avoir trouvé des éléments nécessaires pour faire avancer le dossier du Congo » en le qualifiant de «robuste».

Alex Segura Ubiergo a fait cette déclaration à la presse au terme d’une audience avec le président congolais, Dénis Sassou N’Guesso, indiquant s’être réjoui «des améliorations constatées dans l’ajustement de l’économie congolaise».

«Nous commençons à constater une nette amélioration», a-t-il affirmé, avant d’ajouter que «les indicateurs d’endettements du pays ont nettement baissé, même si la question de la dette est encore importante».

Alex Segura Ubiergo a encouragé le Congo à faire plus d’efforts pour établir la soutenabilité de la dette car, dans cette marche vers la signature du programme, « c’est le conseil d’administration du FMI qui doit l’approuver».

Mais, a-t-il indiqué, «nous avons les éléments techniques qui pourront nous permettre de défendre ce dossier dans les meilleurs délais».

Pour Alex Segura Ubiergo deux aspects paraissent importants dans la suite de la procédure. Le premier est que le Congo doit prouver au conseil d’administration du FMI que son programme économique montre des signes importants d’assainissement des finances publiques, avec un volet social prioritaire. Le second porte sur la rigueur budgétaire qui se fait aussi accompagner de l’effort d’amélioration de la gouvernance. APA

 

AlloAfricaNews