Le Premier ministre, Brigi Rafini a procédé, samedi à Malbaza (centre), à l’inauguration de la première centrale solaire photovoltaïque du Niger

Cette centrale d’une capacité de 7 MW, qui vient ainsi renforcer la capacité de la Société nigérienne d’électricité (NIGELEC), est le fruit de la coopération nigéro-indienne.

D’un coût global de 24,7 millions de dollars (quelques 16 milliards de Fcfa), cette centrale est dotée de 21 000 panneaux solaires et devrait fournir de l’électricité à plus de 30 000 foyers dans les départements de Madaoua, Malbaza et Konni.

Le gouvernement tablant désormais sur le soleil pour réduire la grande dépendance énergétique du pays, vis-à-vis du Nigeria notamment, qui lui fournit 80% de sa consommation en électricité, cette centrale solaire est la première d’une série de centrales en construction ou en voie de construction.

Il y a notamment la centrale hybride (photovoltaïque/diesel) d’Agadez et celle de Gorou Banda dont la construction débutera en 2019.

L’objectif, selon le directeur général de la NIGELEC, Halid Alassane, présent au cours de cette cérémonie d’inauguration, c’est qu’aux environs de 2021, le Niger puisse disposer de 100 MW solaire dans son mixte énergétique. Ce qui ferait du Niger l’un des pionniers de la sous-région en matière d’énergie solaire.

Il faut noter qu’au Niger, le taux d’électrification tourne autour de 12%, un taux largement inférieur à la moyenne dans la sous-région et l’un des plus bas du monde. APA

 

AlloAfricaNews