Le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron ont dit mercredi à Ottawa leur soutien à «un multilatéralisme fort», à deux jours du Sommet du G7 au Québec, au cours duquel ils veulent faire front commun dans la guerre commerciale opposant Washington à ses alliés.

Le président français, arrivé à Ottawa dans l’après-midi, a retrouvé le premier ministre canadien — comme lui chantre du libre-échange et du multilatéralisme — pour «aligner» leurs positions face au président américain, Donald Trump, dont les mesures protectionnistes fracturent déjà le G7.

«À l’approche du G7, on doit s’assurer comme toujours de se coordonner», a déclaré M. Trudeau en retrouvant son hôte au Parlement fédéral d’Ottawa pour une séance de travail à deux. Le président français a évoqué pour sa part un «G7 qui intervient à un moment critique».

Dans leur déclaration commune transmise à l’AFP, les deux dirigeants soulignent leur engagement à «œuvrer ensemble» pour «apporter des réponses» dans «un contexte géopolitique complexe, marqué par des enjeux cruciaux pour l’avenir de la planète et de l’ordre international».

Signe de la proximité entre les deux pays, ils s’engagent notamment dans cette déclaration à tenir un conseil ministériel franco-canadien en matière de défense d’ici fin 2018.

Après une séance de travail, MM. Trudeau et Macron devaient tenir mercredi soir un entretien élargi avec cinq ministres, puis retrouver leurs épouses Brigitte Macron et Sophie Grégoire Trudeau pour un dîner privé dans un chalet au bord d’un lac. Ils tiendront une conférence de presse jeudi matin. AFP

 

AlloAfricaNews