Le président sortant du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a été réélu pour un nouveau mandat de cinq ans avec 67,17% des voix au second tour, contre 32,83% à l’opposant Soumaïla Cissé, a annoncé jeudi le ministre de l’Administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf.

Le taux de participation au scrutin du 12 août a été de 34,54%, a précisé le ministre sur la télévision publique ORTM. M. Keïta entrera en fonction le 4 septembre avec la lourde tâche de relancer l’accord de paix conclu en 2015 avec l’ex-rébellion à dominante touareg, dans un pays toujours confronté à la menace jihadiste malgré cinq années d’interventions militaires.

Alors que les supporters de M. Ibrahim Boubacar Keïta se rejouissent de sa victoire, l’opposition crie au scandale en estimant que ce résultat  « ne reflète pas la vérité des urnes et sera contesté « par tous les moyens démocratiques », y compris devant la justice. Avec Agence

 

AlloAfricaNews